JOEL NEPPER
Hétérotopie
11/09 - 27/10/19


Eng. | NL



joel_nepper_site_2

© Joel Nepper, série Hétérotopie, 2017, ambrotype, 10 x 20 cm

«Si quelque chose dans la conscience de l’homme a aujourd’hui valeur d’absolu ou d’infini, ce n’est plus la puissance de Dieu ou la puissance de la nature, ni même les prétendues puissances de la morale ou de la culture: c’est «Notre» propre puissance, la puissance d’anéantir!».

(Gunther Anders, «L’obsolescence de l’homme»)

J’ai abordé la résidence chez Contretype en partant de mes souvenirs d’enfant rendant visite à mes grands-parents à Woluwé St-Lambert à la fin des années 1980. Je me souviens des meubles foncés, des grandes baies vitrées, et de ce terrain vague derrière leur appartement où je jouais, grimpais, m’inventais mille histoires.

En y revenant 20 ans après, je me suis rendu compte que la ville avait tellement «grignoté» cet espace libre et totalement naturel (car non planté et organisé par l’homme) qu’il n’en restait presque plus rien et que les promoteurs étaient déjà en train de s’occuper de ce qui restait.

J’ai décidé d’en faire le théâtre d’une fiction où, dans un futur proche, les «Non-lieux» (1) de Marc Augé auraient reclus les derniers Hommes dans une zone sans fonction et donc vouée à disparaître.

En travaillant à l’intérieur de cette hétérotopie (2), le calme et la joie m’envahissaient, loin de la circulation, du bruit, et des masses de «zombies», travailleurs uniformisés et anonymes; je rencontrais quelques indigènes qui y vivaient heureux cachés. Ils sont sensibles, naturels, organiques et résistent face au «monstre» de la ville et ses miradors de 15 étages ou, comme les appelait Le Corbusier, les «machines à habiter».

Echapper à la contrainte totalitaire du lieu, ce sera retrouver quelque chose qui ressemble à la liberté.

Joel Nepper

Cette exposition constitue le résultat de la résidence d’artiste menée par Joel Nepper à Bruxelles en 2017.



(1) Marc Augé, «Non-lieux», introduction à une anthropologie de la surmodernité (1992).

(2) L’hétérotopie (du grec topos, lieu, et hétéro, autre: lieu autre) est un concept forgé par Michel Foucault en 1967. Il définit les hétérotopies comme une localisation physique de l’utopie. Ce sont des espaces concrets qui hébergent l’imaginaire, comme une cabane d’enfant ou un théâtre.



À propos de Joel Nepper:

Joël Nepper, né en 1975, est un photographe luxembourgeois dont le travail expérimental met en relation notre identité et l’environnement naturel.

Passionnés d’anciennes techniques photographiques Joel Nepper et Séverine Peiffer forment
« Lanterne Magique », une structure artistique et pédagogique visant à préserver et transmettre des procédés devenus rares.
Ainsi, à la manière des photographes du 19ème siècle, ils réalisent des photographies sur verre à la technique du collodion humide, ainsi que des tirages sur papier salé, albuminé, ou encore cyanotype.

Dans un principe de transmission, Lanterne Magique propose des stages, initiations et formations au Luxembourg, en Belgique et en France pour un public professionnel ou débutant.

Expos personnelles et stages:

"
Hétérotopies" chez Contretype (2019),
Monographie au Cercle Munster au Luxembourg (2015)
Portraits au collodion humide pour la campagne Aidsberodung en partenariat avec le CNA de Dudelange (2014),
Démonstration de portraits à l'ancienne pour l'inauguration du Château d'eau de Dudelange au Luxembourg( 2011),


Exposition collective:

Exposition de « Fruits de la passion » (cyanotypes) et « 4 Japanese garden » (gommes bichromatées) au 14 Luxembourg (2018)
Exposition collective « Zaepert » à Esch/Alz au Luxembourg (2016)
Installation peinture et Vidéo au Quartier3, à Esch/Alz au Luxembourg (2015)
«Individuation» dans le cadre de la Biennale photographique de Liège (2014)
Salon du Cercle Artistique du Luxembourg (2014)
" Bouteille à la mer" au Centre culturel de Marchin (2013)
"Voir la tasse" au Musée Ianchelevici à La Louvière (2013)

Site Web: https://joelnepper.com

Lanterne Magique sur Facebook