ANNE LEFEBVRE
Billankoursk

14/03 - 22/04/2012



anne_lefevre_2

Anne Lefebvre, sans titre, 1998

La rencontre avec les photographies d’Anne Lefebvre ne laisse d’interloquer tant leur présence s’avère énigmatique. Rien de surprenant ni de sensationnel pour autant mais au contraire un effet de «déjà vu», une troublante faculté de faire entrer ces images inédites en résonance avec toute une palette de registres visuels inscrits en nous. Les photographies d’Anne Lefebvre entretiennent, en effet, une délectable confusion quant à leur origine, leur source et leur provenance, soit une oscillation constante entre des états potentiels de ces images indécidables.

Plasticienne séduite par la qualité d’archive à laquelle accède inévitablement toute photographie, le tirage n’est pas pour elle épiphanie chimique d’une image mentale obtenue en laboratoire mais poursuite d’un travail expérimental qui va mettre le document photographique à l’épreuve de l’atelier du peintre. Par la recherche inlassable et le choix minutieux de ses papiers, les jeux de surimpression et d’effacement, les interventions à l’encre ou au feutre, n’hésitant pas à maltraiter ses tirages, ébouillantés pour faire virer les couleurs et surgir des détails latents inattendus ou subissant l’outrage des frottements et de la poussière, comme tenaillée par le sentiment de l’insuffisance des images, Anne Lefebvre leur insuffle cette étrange énergie vibratoire qui semble en interdire l’authentification.

Ses tirages uniques aux bords accidentés, griffés et usés, comme surgis d’une époque révolue, parlent une langue étrangère qui nous est pourtant immédiatement familière. On les croirait sauvés d’un naufrage, récupérés dans les archives d’un photographe anonyme ayant côtoyé Man Ray ou sortis de vieux albums de photos de famille d’émigrés russes arrivés dans l’entre-deux guerres à Boulogne-Billancourt (lieu de naissance de l’artiste), rapidement rebaptisée Billankoursk par ses nouveaux habitants.

Daniel Vander Gucht, sociologue et éditeur



En parallèle à l’exposition présentée à l’Espace Photographique Contretype paraît le livre d’Anne Lefebvre également intitulé «Billankoursk» aux Editions La Lettre volée, Bruxelles. Monographie en français, textes de Daniil Harms, format 29 x 20 cm, 80 pages, 60 illustrations en couleurs. ISBN: 978-2-87317-387-6. Prix de vente: 27 €.



livre_anne_lefebvre


ANNE LEFEBVRE est née en 1963 à Boulogne-Billancourt, en région parisienne, France. Elle vit et travaille à Igny, en Ile-de-France.

Elle a d’abord suivi les cours de l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Paris, section peinture (1981-1988), puis a prolongé sa formation à la Parsons School, Paris, en section photographie (1986-1988). Elle est souvent présente dans les foires d’art et de photographie et a publié de nombreux livres d’artistes.

La photographe a bénéficié de nombreuses expositions collectives ou personnelles depuis 1988. Parmi les expositions collectives récentes, citons: «Iniciativa X» à la galerie Arte Contempo de Lisbonne, Portugal, en 2005, 2006 et 2008; «Veuillez ne pas quitter» à la Librairie Saint-Hubert, Bruxelles, en 2009; «Outsiderland*», au New York Photo Festival, New York, USA, en 2010; «Collection photographique de Detvay et Hangyal» à la galerie Bolt de Budapest, Hongrie, en 2010 également; «Vrai ou faux*» à la galerie Point de Vue, dans le cadre des Rencontres d’Arles, France, la même année. En 2011, elle prendra part à plusieurs expositions, parmi lesquelles: «A mysterious cruise» et «Vrai ou faux, rehearsal», à la galerie Sophie Scheidecker, Paris, France; «Ain’t you*» à la galerie Point de Vue, dans le cadre des Rencontres d’Arles, France; «Non pas ce soir», au Musée d’Ixelles, Bruxelles; «Vrai ou faux*» au 8. Salon e. V., Hambourg, Allemagne et à la galerie Gabriele Senn, Vienne, Autriche. En 2011 toujours, son travail est repris dans l’exposition «EU Woman*», présentée au Musée de Thessalonique, dans le cadre de la Biennale de la Photographie, Thessalonique, Grèce puis à Tütün Deposu ek Bina, Istanbul.

Pour ce qui concerne les expositions personnelles, mentionnons: «La Noce», au Centre Georges Pompidou, Paris, France, en 1993; «Demandez-le moi» à la Bibliothèque Marie Curie de Saint-Michel-sur-Orge, France, en 2003, ainsi que «Un jour je suis arrivé aux Editions d’Etat», également à la Bibliothèque Marie Curie de Saint-Michel-sur-Orge, France, en 2005.

Parallèlement à la parution de sa monographie «Billankoursk» aux Editions La Lettre volée, Bruxelles, l’Espace photographique Contretype de Bruxelles lui consacre une exposition personnelle du 14 mars au 22 avril 2012.

* expositions produites et dirigées par Véronique Bourgoin

www.anne-lefebvre.fr

www.vraioufaux.name

www.lettrevolee.com





blocks_image